1789 La loi du 14 décembre 1789 apporta des règles pour les municipalités, précisant que la commune était le nouveau nom de la paroisse. La nouvelle législation consacre la démocratisation des nouvelles municipalités, certes limitée par les règles étroites du suffrage censitaire Les élections eurent lieu au 1er trimestre 1790. Le 1er maire a été Jean Denis Bruere, il est cité comme tel dans l'inventaire des titres, papiers et argenterie de l'Abbaye dressé le 5 mai 1790. 1790 On trouvera dans la rubrique " L'abbaye" au chapitre des états des actes officiels au moment de la révolution, un état dressé par la municpalité le 1er octobre 1790 des biens nationaux sis sur le territoire de la municipalité de Noyers. Y figurent en plus du chapitre sur l"abbaye, un chapitre sur la métairie de la Sacristie et des chapitres sur la cure et la fabrique de Noyers. (voir) 1792 Le maire est Etienne Réaux. Il signe comme tel un acte daté du 20 mars 1792. 1792 Une important crue de la Vienne a lieu le 16 Juillet, cette année là. Sur le mur du batiment avec la porte monumentale figure encore aujourd"hui une marque rappelant cette crue qui arriva 40 cm au dessus du dallage de l'abbatiale. le niveau a été recensé à 10.51m à Nouâtre sachant que la côte d'alerte est à 4m et que la crue récente la plus importante est celle du 29 décembre 1999 qui a atteint 8.18m. 1794 Le 13 juin 1793, le « comité de division » ordonne un recensement nominatif de la population. Il est réalisé à Noyers le 29 juillet 1794. (voir page spéciale) Il y a alors 205 personnes dans la commune, les foyers allant de 1 à 8 personnes. Le recensement est signé Gouineau, maire. Sa famille était composée de 7 personnes. Habitait déjà à Noyers le futur maire Pierre Cantault dont la famille était composée de 7 personnes. Y habitait également l’acquéreur de l’abbaye, Jacques Sonolet, famille de 7 personnes. 1795 Une nouvelle organisation municipale fut décrétée par la constitution du 22 août 1795. Toute commune inférieure à 5000 habitants se réunit par canton sous un président électif. Ce sont les municipalités cantonales. Noyers n'avait plus de maire et faisait partie de la municipalité cantonale de Sainte Maure avec Ste Maure, Maillé, Marcilly, Montgoger, Neuil, Nouâtre, Noyant, Pouzay, St Epain.
Histoire de Noyers La Paroisse jusque 1789 puis la commune Avant la Révolution, l'histoire de Noyers se confond souvent avec celle de l'abbaye. Toutefois, de temps en temps, on trouve quelques éléments ayant affecté les habitants . 1586 Une épidémie de peste ravage la région, elle fait entre 60 et 80 morts à Noyers. Un texte de 1645 relate cette épidémie et dit ceci: " fin Août fut fait procession générale par Messieurs les religieux et le curé, fut porté en ladite procession la chasse et la chasuble de Monsieur Saint Gratien et la mort cessa" . 1656 Ci contre une pièce de cette année trouvée dans un terrain à La Quintaine. Il s'agit d'un liard portant le portrait de Louis XIV (écrit XIIII) avec la mention Roi de FR et de NA 1656, frappée à Vimy (lyonnais) 1661 Importante crue de la Vienne qui monte à plus de 1.30 m dans l'abbatiale et même à plus de 3 m dans certains bâtiments. 1672 Tous les registres paroissiaux à partir de 1672 sont conservés aux Archives départementales et peuvent être consultés en ligne. Vous y trouverez peut-être vos ancêtres. (voir) 1687 On recense 78 "feux "(maison) dans la paroisse de Noyers 1709 On recense 74 "feux" 1740. Nouvelle crue de la Vienne, aussi importante qu'en 1661. 1787 Prémices de la Révolution, un édit de juin 1787 sur l’administration provinciale établit des assemblées électives, chargées spécialement de la répartition de l’impôt. L'assemblée municipale de Noyers se composait ainsi : - Abbé de Noyers, Seigneur - Richard, Curé - Archambault René, Syndic qui était imposé pour 9 livres - Daget Jean, Greffier - Gaveneau Vincent, qui était imposé pour 117 livres - Bourgueil Joseph, qui était imposé pour 117 livres - Person Ch. , qui était imposé pour 82 livres. 1779 L'abbé Bourderioux rapporte dans un des bulletins des Amis du Vieux Chinon, un naufrage sur la Vienne, alors navigable. (voir)
Accueil La commune Son histoire Ses rues Son église La mine d'or La pierre fitte Recensement de 1794 essai L'abbaye La création en 1030 A travers les siècles L'abbatiale Les abbés Plan de 1658 Monasticon gallicanum Cartes postales Photos anciennes Les moissons Qui se reconnait ? Course cycliste Photos récentes Soirées de Juillet Noyers sous la neige ContactSite de NOYERS (NOUÂTRE)
1000 ans d'histoire
Armoiries de l'abbaye
recherche
derniers ajoutsrecherche
1000 ans d'histoire
Avril 2014 - publication du livre: NOYERS, de l'an mille à nos jours Accueil L'abbaye Son histoire La création en 1030 le XIeme siècle du XII au XVeme siècle du XVI et XVIIeme siècle du XVIIIeme à nos jours Histoire selon dom Housseau L'abbatiale Plan de 1658 Monasticon gallicanum Les abbés Description en 1791 Le cartulaire de Noyers L'anneau de la Vierge actes officiels au moment de la Révolution état des biens nationaux du 1er octobre 1790 Les objets ayant appartenu à l'abbaye La commune Son histoire Au temps des romains du 16 eme au 18eme siècle 19 et 20 eme siècle les maires de Noyers Ses rues Son église La mine d'or La pierre fitte Recensement de 1794 Monuments historiques Circuit découverte du village Noyers et Richard Coeur de Lion Cartes postales Photos anciennes classe de Nouâtre vers 1933 classe de Nouâtre vers 1940 classes de Nouâtre 1955-1956 mariage en 1909 mariage en 1919 mariage en 1925 communion solennelle 1961 Les moissons Course cycliste diverses photos en noir et blanc diverses photos en couleur Photos récentes Noyers sous la neige 2012 Noyers sous la neige 2009 Crue de la Vienne Noyers vu du ciel fêtes de Noyers 2007 2008 2009 2010 2011 2013 2014 Fouilles 1962 Contact Nouveau menuSite de NOYERS (NOUÂTRE)
Liens Site de Nouâtre Litterature et Territoires Conseil général - Tourisme Sainte Maure Archives I et L
Bibliographiedernière mise à jour 3 août 2014 ( voir bouton entête pour contenu)